--  Rien que d'avoir pensé que c'était Noël c'est déjà formidable. Oooh... ooooh... Ah. Une serpillère, c'est formidable, Thérèse, je suis ravi écoutez.
--  Non Pierre, c'est un gilet...
--  Bien sûr c'est un Gilet, il y a des trous plus grands pour les bras... alors... Je suis ravi Thérèse, vraiment je suis ravi. (...) Si vous saviez comme ça tombe bien, je me disais encore hier soir qu'il me manquait quelque chose pour descendre les poubelles. Je suis ravi.

Pour mémoire, la conversation sécurité est un moment d'échanges sur un poste de travail, entre un "visiteur" et un "visité". L'exercice consiste à discuter sur les risques observés pendant une activité afin de créer une prise de conscience et susciter une action rapide, si possible comportementale.

Le danger des points positifs artificiels

Lors des formations à la maîtrise de cet exercice délicat, les formateurs suggèrent de commencer par des points positifs, pour enclencher un dialogue "constructif" et ne pas braquer par son interlocuteur.

Il est vrai que commencer bille en tête par une liste de reproches n'est pas la meilleure façon d'entamer les échanges...

Or, j'ai constaté que les "visiteurs" sont souvent dépourvus pour trouver des points positifs, surtout s'ils connaissent mal le poste de travail ou l'atelier. Alors ils se retranchent vers les grands classiques :

J'ai constaté que tu portais tes EPI, c'est bien !
Tu fais ton travail sans précipitation, bravo.

Ces points positifs artificiels gâchent tout : féliciter une personne pour le B-A-BA de son métier, qui plus est quand ce B-A-BA n'est pas négociable, sonne faux.

Et si lorsque votre feedback sonne faux, c'est votre crédibilité qui en prend un coup, et le niveau de confiance de votre interlocuteur avec.

Alors comment trouver d'authentiques points positifs ?

Si vous n'avez pas d'idée, dites-vous simplement que votre interlocuteur en a peut-être. Et s'il les trouve lui-même, elles seront à coup sûr authentiques !

Le secret réside dans l'art de poser de bonnes questions pour les mettre en évidence.

Voici des exemples de questions ouvertes faciles à poser, et pour lesquelles il y a de grandes chances que la réponse soit un point positif à exploiter, un vrai :

Comme convenu, j'ai observé ton activité de changement d'outils sur la presse. Peux-tu me dire comment tu t'y es pris pour préparer ton travail en amont ?
Je connais mal ton poste de travail, peux-tu s'il-te-plait m'expliquer à quels risques tu fais particulièrement attention quand tu entreprends ce type d'opération ? et comment tu t'y prends pour te protéger de ces risques ?
De quoi es-tu le plus fier en terme de sécurité quand tu fais cette opération ?
Sur un échelle de 1 à 10, tu t'attribuerais quelle note en terme de sécurité ? 6/10 ? Super, c'est une bonne note, qu'est-ce qui fait que tu te donne cette note, et pas 0, ou 2 sur 10 ?

Vous souhaitez déployer les conversations sécurité ?

Nous pouvons vous aider. Contactez-nous sur tispego.com

Le père Noël est une ordure - 1982