Dans une usine, un Fabricant de très grande expérience, s’échinait chaque jour à produire à foison.

Car livrer dans les temps des Clients exigeants, était à ses yeux la plus noble mission.

Il motivait les siens à donner le meilleur, à battre des records de productivité

Et on lui rendait bien : présent sur le terrain, d’humeur toujours égale, il était respecté.

Au même endroit, un Préventeur, tout aussi chevronné, revendiquait de son côté une toute autre ambition :

Produire, une mission noble ? Ne me faites pas rire. Allons, réfléchissez, revenez à la raison :

La noblesse à l’usine réside dans le fait que personne pour produire n’ait eu à se blesser.

En un mot comme en cent, la seule chose qui compte est le respect de nos règles sécurité.

Fabricant, Préventeur, les deux collaboraient, mais ils ne partageaient pas la même vision :

Quand le premier voyait un carnet de commandes, le second voyait des risques d'inattention.

Chacun joua son rôle et au fil des années, la perception de l’autre ne fit qu’empirer,

L’un étant celui qui joue avec le danger, l’autre une contrainte qui empêche de travailler.

A force de non-dits et d’incompréhensions, il ne fut plus question de collaboration,

A peine une tolérance : tu fais ce que tu dois, et je ferai de même, on connait la chanson.

Que chacun s’exerce dans l’art qu’il connait : je produis et je livre les commandes en carnet,

Tu analyses les risques, observes les dangers, rédiges les consignes et les fais respecter.

On opposa alors, comme on tire à la corde, Sécurité d’un bord, de l’autre Production.

Tandis que l’atelier, à ses risques et périls, fabriquait à toute heure, en toutes conditions,

Le préventeur luttait, isolé comme jamais, contre des accidents dont le nombre augmentait,

Tantôt comme un pasteur cherchant à convertir, tantôt comme un gendarme, obligé de siffler.

Non, la sécurité n’en sortit pas grandie ; de cette mésaventure retenez la leçon :

Voyez la prévention comme un attelage à deux, dans lequel il n’y a pas de délégation.

Le fabricant, bien qu’en charge de servir son client, est aussi responsable de la sécurité.

Le préventeur n’est lui, ni vigile ni curé, il n’est pas là pour faire, il est là pour aider.